Après avoir construit  la bande son autour du thème “Les grandes Comédies Musicales” pour le Feu du 14 juillet de Paris en 2011 réalisé par la Société Ruggieri, en partenariat avec le Théâtre du Châtelet à Paris, j’ai eu le plaisir de recevoir un nouvel appel en 2019.
En effet, porté de nouveau par la société Ruggieri, j’ai été sollicité pour construire le scénario original et assurer la direction musicale complète de cet événement exceptionnel en 2019 : Le 14 juillet sur la Tour Effeil –  le thème imposé était “la fédération”. 

Le choix du scénario que nous avons validé et la construction peaufinée de la bande sonore ont été un écrin pour construire un feu d’artifices hors normes imaginé par l’incroyable talent de  David Proteau, véritable peintre impressionniste du ciel !
Toute la période de préparation  a été intense, et de nombreux va et viens avec le service évènementiel de la ville de Paris ont permis de coller au plus près des attentes et à la créativité. Mais le jour même, c’était incroyable !!!
J’avais proposé au chef Alain Altinoglu, de réfléchir à une trame sonore permettant clore le grand concert et coller le son de l’orchestre avec les premiers sons du Feu d’artifice. Son choix s’est porté sur les mesures d’introduction de Zarathoustra de Strauss. Les premières musiques du feu enchainées à Strauss étaient un mix électro que j’avais construit sur une superposition de Deoro, Guetta et des sons perso..
Le calage sonore a résonné devant 400.000 spectateurs et je ne sais combien de téléspectateurs car diffusé en live et en mondovision…puis les 30 minutes se sont déroulées parfaitement synchro, trop vite. j’étais sur mon petit nuage… 

Toute la bande son a été construite et finalisée dans mon studio. Top !